┤ remix ├ by Rugiada Cadoni

Opening 11.02.16 > 18.00 h

Show 11.02.16 > 12.02.16

 14.30 – 19.30 h

 

>>> Jeudi 11 Février 2016 à 18h, performance de Rugiada Cadoni

feat. Pascal Fouquereau & Amélie Pironneau 

Et vernissage de RemiX, exposition des séries ActSeventy77, Quintal, Naïf et Puff de Rugiada Cadoni du 11 au 13 février 2016
Galerie Nivet-Carzon, 2 rue Geoffroy L’angevin, Paris 4ème

>>> Rugiada Cadoni expose aussi en solo ses Puff of Stars + PerformanceS, le samedi 13 février 2016 à partir de 20h
Galerie du Chacha, 47 rue Berger, Paris 1er

 12696739_10201343918875587_1617690676_o

Les griffes de Rugiada Cadoni.

Tout est sauvage chez Rugiada Cadoni : sa force, sa présence, son élégance.

Il faut la voir bouger dans l’espace pendant ses performances, instinctive, tribale, rugissante, distillant autour d’elle une atmosphère redoutablement sexuelle, Rugiada Cadoni inspire le désir en même temps qu’un délicieux effroi. Or n’est-ce pas là l’essence même du désir ? Cette fougueuse artiste italienne m’a toujours évoqué l’arcane 11 du Tarot de Marseille : La Force : une femme puissamment chevelue maîtrisant de ses doigts la gueule d’un lion, symbole de la réconciliation parfaite de l’intellect avec l’animalité sauvage et primitive.

Rugiada Cadoni est d’ailleurs aussi terrible dans son art que dans la vie. Avec la même rage qu’un tagueur laisse son empreinte sur les murs de la ville, elle met des grands coups de griffes dans l’art pour détériorer le sublime. N’écoutant que ses impulsions, dans une énergie aristopunk, elle abîme les affiches d’idoles et de stars à coups de grands X ou de flashs dans la gueule, elle affuble les chanteuses d’un nez de cochon, les barbies de barbe, voile les femmes fatales, transforme les nymphettes en petites diablesses à cornes. Par cet art à la minute, les jeux de superposition et de déchéance permettent de dévoiler une esthétique paradoxale du beau sali. Avec Rugiada Cadoni, les beaux salauds deviennent punk, le trash devient beau, la salissure se met une couronne de reine sur la tête.

A la Galerie Nivet-Carzon, Rugiada Cadoni expose une mise en abyme de son oeuvre, sélectionnant quelques séries dans ses séries qu’elle aime décliner à l’infini : ActSeventy77, Quintal, Naïf et Puff. Abîmer l’abyme lors d’une exposition de trois jours qui s’appelle RemiX, avec ce grand X très sexuel qui dérobe au regard ce qui nous excite. Y aller serait comme écouter une version ultra sensuelle d’une chanson de Richard Hell and the Voidoids avec les yeux. Craignons d’être dévoré, ou de nous prendre un coup de flash dans les préjugés, allons au vernissage de l’exposition RemiX. Rugiada Cadoni y propose à 18h une performance avec Amélie Pironneau sur une intervention musicale électro-Puff de Pascal Fouquereau qui promet d’être une version non censurée d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.

Aurore Laloy

 



Les commentaires sont fermés.