┤ GEOMETRIC YOUTH (Vol.7) ├

By LIWER-CAPET
14.05.14 > 18.00 h

Geometric Youth est un projet de tatouage animé en continu par Frédéric Xavier LIWER. Cette performance à Paris est la 7ème action depuis 2010.

Ce projet performatif prend son origine dans le travail ‘Gioventù Geometrica’, une animation vidéo créée au début des année 2000 et dans lequel quelques images construisent une séquence potentiellement infinie. Le désir de donner une nouvelle vie au projet Geometric Youth a été initiée par Frédéric X. LIWER lors de sa rencontre avec l’artiste-tatoueur Antoine Capet en Avril 2010 à la Maison des Arts de Malakoff.

«J’ai demandé à Antoine Capet de faire une série de tatouages dans un certain ordre de manière à construire une animation dans laquelle le dessin semble courir, combattre et se déplacer d’une peau à l’autre.  »

Les six premières actions se sont déroulées en France, en Italie et en Lituanie.

Le projet Geometric Youth contient la même séquence d’actions et se différencie par l’animation vidéo toujours différente, car réalisée à partir d’images uniques captées au cours de différents événements. Le projet commence avec une performance où l’artiste-tatoueur (parfois Frédéric X. LIWER lui-même) réalise un tatouage sur une partie du corps choisie par un participant volontaire. Après exécution de l’œuvre tatouée, le volontaire reçoit un ‘portrait’ de l’image tatouée. Chaque tatouage photographié sur la peau devient un plan fixe de l’animation toujours sans fin déterminée. Le travail final mais provisoire dépend du nombre de volontaires impliqués dans le projet. Différentes animations peuvent être liées à la précédente, le résultat n’est donc jamais figé et sera repris dans les performances à venir créant une œuvre à la fois sans fin et en perpetuel mouvement. Chaque action produit une nouvelle expérience pour le film.

Il en ressort une vision maladroite et absurde d’une expérience à la fois personnelle et collective. Chaque volontaire donne vie à ce projet en y apportant sa propre histoire et crée une connexion inconsciente avec les autres participants. Ils sont tous liés par une même épreuve physique, qui n’est cependant jamais vraiment la même, ce sont les marques qui unissent leurs peaux et leurs organes. La marque devient immédiatement le signe distinctif d’une nouvelle communauté dédiée à l’art. Ils deviennent les protagonistes de la lutte éternelle et de la résistance dans l’art, qui n’est pas ici la forme elle-même, mais l’expression d’une identité. Il s’agit à la fois d’une tentative pour découvrir la vérité mais surtout de la recherche d’un langage approprié et de son articulation.

Le projet Geometric Youth pose une question ouverte sur ce que représentent ces marques indélébiles dans nos sociétés, sur notre identité et sur celle de l’artiste. Le tatouage devient la métaphore, l’expression d’une certaine unicité avec le risque induit qu’en se voulant exceptionnel, on se perde aussi dans la masse.

Santa Bungardaite



Les commentaires sont fermés.